La plantation des arbustes et des arbres

(Version PDF)

Le choix des plants

2015-11-18 13.47.37 - plantation - les plants

  • Pour des raisons économiques choisir plutôt des plantes à racines nues,
  • Vérifier si les plants sont bien adaptés à votre terrain, en tenant compte de : l’exposition,  de l’acidité du sol (ph), de la présence de calcaire, etc.
  • Si possible, dessiner un plan du jardin en imaginant le volume que chaque arbre ou arbuste occupera dans 5 ou 10 ans, une fois devenu adulte.
  • Pour les arbres fruitiers tenir compte :
    • des modes de cueillette et opter pour : des arbres nains, sous forme palissée, à haute tige, à demi tige, ou à basse tige.
    • des conditions de pollinisation : certaines variétés ou espèces nécessitent la présence de plusieurs plants pour assurer une fécondation croisée.

Dates de plantation

  • En racine nue : à la sainte Catherine s’il ne gèle pas (au cours du mois d’octobre)
  • En pot : toute l’année en évitant l’été ou la fin du printemps (risque d’asséchement des racines si l’arrosage régulier est insuffisant)
MNJ 05-11-15 - Bouleaux en automne

Les arbres et arbustes  décoratifs

  • Choisir plutôt des plantes à feuillage persitant (ne perdant pas leurs feuilles en hiver). Elles donnent une profondeur au jardin pendant l’hiver, et empêchent le vis-à-vis en toutes saisons,
  • Jouer sur les nuances de couleur de troncs des différentes variétés,
  • Jouer sur les nuances de couleur et sur la forme des feuilles,  en particulier pendant l’automne,
  • Choisir des arbres ou des arbustes produisant des fruits ou des graines de différentes couleurs,
  • Choisir des plantes permettant de nourrir les animaux du jardin (papillons, abeilles, oiseaux etc…)

Les techniques de plantation

Pour les racines nues, il faut penser :

  • au pralinage

Il s’agit d’enrober avant la plantation les racines de l’arbre d’un mélange de boue à base de fumier de vache ou de cheval, de compost et de terre plutôt argileuse. Cela permet une meilleure reprise de la plante grâce à la présence d’éléments nutritifs, ainsi qu’une meilleure accroche des racines à la terre.

  • à la mycorhisation

Il s’agit de favoriser l’association de l’arbre avec un champignon bénéfique (présent dans les pralins ou terreau mycorhisé). Le champignon apporte à la plante de l’eau et des sels minéraux et complète l’action des racines. Réciproquement, l’arbre rétrocède au champignon de la sève sucrée qui nourrir le champignon. Avec la mycorhisation,  l’arbre reprend mieux, grandit plus et est moins malade.

 

Les étapes de la plantation

1. La préparation du terrain

 

2. Le pralinage

 

3.  L’enterrement du plant

 

 

4.  La protection des racines par un paillage

 

 

 

 

 

 

 

 

1 Comment

  1. Site web

    salut je serai toi je verai un autre endroit car c est un arbuste volumineu et puis au dessus de vieux mur vaut mieu eviter les arbuste si c est juste pour cacher le mur met plutot des fleures retombante de rocaille sa couvre mieux si c est le but rechercher bye

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *