Information rapide sur la COP21

La COP21 , du 30 NOVEMBRE AU 11 DÉCEMBRE 2015 À PARIS

Paris accueillera du 30 novembre au 11 décembre 2015 la 21e Conférence des parties (COP-21) dans le cadre de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques et la 11e conférence des parties siégeant en tant que Réunion des parties au protocole de Kyoto (CRP-11), au Parc des expositions de Paris-Le Bourget. L’objectif de ce dernier rendez-vous avant la Conférence sur le climat est de maintenir le réchauffement mondial en deçà de 2°C et d’explorer des compromis possibles et de donner une impulsion politique.

Avec l’approbation d’un texte de négociation (En savoir plus sur le texte en version anglaise : ici) par les 195 pays réunis à Bonn (Allemagne) au mois d’octobre, le texte est passé de 20 pages en début de session à 55 pages. Chaque section du texte a été complétée par des articles alternatifs ou au sein d’un même article par différentes options qui devront être tranchées à Paris. La Secrétaire exécutive de la CCNUCC (Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques) Christiana Figueres a déclaré que le projet de texte comprend des options supplémentaires qui reflètent les préoccupations des pays en développement.

Lors de la COP21, qui doit s’ouvrir en présence de chefs d’État invités, les négociateurs se pencheront de nouveau sur le texte, avant de passer la main la dernière semaine aux 60 ministres attendus à Paris à l’invitation de Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères et futur président de la COP21, pour trois jours de travail.

Tous les principaux pays émetteurs de gaz à effet de serre seront représentés, parmi lesquels les Etats-Unis, le Canada, l’Australie, l’Union européenne et plusieurs de ses membres, la Chine, l’Inde, l’Afrique du Sud, le Brésil, l’Indonésie, la Russie, l’Arabie saoudite et d’autres pays du Golfe. De nombreux pays très vulnérables au changement climatique comme le Bangladesh, les petits Etats insulaires en développement ou encore le Niger sont également invités.

Quatre thèmes sont à l’ordre du jour

  • Amener tous les pays à accepter le principe d’une clause de révision des contributions nationales avec la mention d’une périodicité.
  • Accord de principe sur la prise en compte des responsabilités passées et des capacités de chaque pays (Demande formulé par les pays en développement).
  • Trouver des financements possible pour l’après 2020.
  • Accord sur les actions concrètes à entreprendre d’ici 2020, date d’entrée en vigueur du nouvel accord.

 

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *